AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Texte et poème. ^^

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 12:43

La tristesse est un sentiment malsain. Elle vous brûle cœur et descend le long de votre gorge comme une boisson trop chaude. Elle vous fait monter les larmes aux yeux, mais est trop égoïste pour les faire couler. Elle vous laisse un arrière-goût de mélancolie dans la bouche et la tête pleins d’images d’un passé bien plus heureux que le présent. Elle n’ose pas trop vous faire éclater en sanglot, de peur de réveiller des souvenirs d’un passé trop douloureux, mais ose par contre vous remémorer des instants où la noirceur était reine. Grâce à elle, les étoiles paraissent moins étinceler, la lune ne semble plus briller que pour les autres et ensuite, Tristesse appelle sa sœur Mélancolie.

La mélancolie est une émotion bizarre. Vous croyez que grâce à elle, la réalité va paraître moins fade et que la vie suivra à nouveau son cour normal. Sauf que lorsque vous avez goûté à ses tendres souvenirs, le présent n’est seulement que plus dire à affronter. Elle donne envie d’aller toucher les étoiles pour un bref instant, avant de vous laisser seule dans la nuit noire, avec les fantômes du passé. Les éclats de rire enfantins paraisse ne dater que d’hier et les histoires raconté par maman sont encore fraîche dans la mémoire. Vous pourriez facilement dire ce qu’il va se passer pour la brave tortue que le lièvre ne cesse d’harceler ou encore se demander pourquoi Maître Corbeau à fait confiance au vilain renard. Il est bien plus facile de vivre dans les instants heureux, mais le plongeon dans la vie réelle n’en devient que plus douloureux.


Écrit sur le vif, je suis surtout inspirée quand je ressens mon texte...

Alors, il est bien?


Dernière édition par le Dim 28 Oct - 19:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 12:50

C'est toi qui a écrit ca ? Wow... ca m'a fait monter les larmes aux yeux. C'est très bien écrit, j'en veux d'autre ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:32

Merci beaucoup, je suis entrain d'en composer d'autre. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:32

Tu est insipirerr Bridgess
Revenir en haut Aller en bas
Swan
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 609
Age : 24
Localisation : Quebec
Emploi : Écolière xD
Loisirs : Ordinateur,lire et écrire
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 35
Localisation: En pleine océan, naviguant sur les flos en direction d'Iranieth

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:37

Bien que je te l'ai dit sur MSN, c'est vraiment magnifique Wink

_________________

~ L'admin Méchante xD~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foretdenemesis.actifforum.com
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:39

Merci Swanou d'amour. ^^

Si, Chloé, j'étais inspirée. ^^

Un petit nouveau ;

Le regret à un goût doux-amère. Il vous donne la pleine satisfaction d’avoir fait ce que vous aviez à faire, mais de la bonne manière? Il laisse cette boule dans le fond de la gorge, l’impression et le dégoût d’avoir fait quelque chose de mal. Il empoisonne les idées en vous donnant de nombreuses versions du scénario, en exagérant de plus en plus la vérité, jusqu’à vous faire paniquer et vous faire oublier ce qui s’est réellement passé. Il empêche de peser le pour et le contre en vous donnant le pire des rôles dans la pièce de la vie et vous pousse même parfois jusqu’aux plus lointaines limites de l’exagération. Il change les meilleurs souvenirs en vous chuchotant à l’oreille que tout ne s’est pas vraiment passé comme ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 609
Age : 24
Localisation : Quebec
Emploi : Écolière xD
Loisirs : Ordinateur,lire et écrire
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 35
Localisation: En pleine océan, naviguant sur les flos en direction d'Iranieth

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:40

Ouais moi j'ai eu l'exclusivité de le voir avant vous Cool xD

Très très beau *.*

Décidément, tu es plus doué que moi ^^'

_________________

~ L'admin Méchante xD~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foretdenemesis.actifforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:42

C'est vrai c'est fou !^^
J'adore =)
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:57

Mais non Swanou, tu es meilleure que moi. >.O

Merci Shenyan. ^^

Encore un autre ;

La colère est un sentiment qui en inspire plusieurs autres. L’hypocrisie, la méfiance, la puissance et surtout, l’amertume. Elle est accompagné de bien souvent des larmes, de tremblements et de regrets. Elle laisse une peur atroce triturer votre esprit et habiter votre ventre. Elle donne un effrayant sentiment de puissance, insensible à ce que les autres peuvent penser. Elle vous donne l’impression d’avoir bien fait, d’avoir fait ce qu’il fallait. Ensuite, l’hypocrisie vient se joindre à l’étrange cocktail de sentiments. Et si vous recommenciez? Et si vous trouviez une autre victimes pour subvenir à ce besoin grandissant de montrer que vous êtes le plus fort, malgré la peur qui tenaille votre conscience. La colère est un sentiment grisant, mais à la fois si effrayant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 609
Age : 24
Localisation : Quebec
Emploi : Écolière xD
Loisirs : Ordinateur,lire et écrire
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 35
Localisation: En pleine océan, naviguant sur les flos en direction d'Iranieth

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:58

Encore une fois totalement magnifique ^^

En quoi que j'suis meilleure que toi d'abord ? >,> Surement pas en écriture >,>

_________________

~ L'admin Méchante xD~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foretdenemesis.actifforum.com
Onyx d'Émeraude
Royauté
Royauté
avatar

Féminin
Nombre de messages : 585
Age : 26
Localisation : Au château d'Émeraude avec mes enfants
Emploi : Roi...
Loisirs : *0* contempler Onyx et rêver de redancer avec lui !!!!!!!
Date d'inscription : 14/08/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 500 ans
Localisation: Au village, à Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 13:58

Wooww...c'est vraiment beau ! Et tout ce que tu as écrit est la pûre vériter, pour l'avoir moi même vécue à de nombreuses fois...

je sais ce qui ce passe en ce moment avec toi et ta mieilleure amie et je suis de tout coeur avec toi !!

_________________
[oOo]¤...Je t'aime Swan...¤[oOo]~~~[oOo]¤...Modo sadique...¤[oOo]
[oOo]...Le SMS, c'est le cancer de l'Orthographe, alors soyez pas cruels, évitez lui ce mal...[oOo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevalierkellankodemeraude.piczo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 15:44

J'adore, c'est fou comment ca reflète la réalité...comment on peut se reconnaître là-dedans ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 15:49

WoW pour la colère là je me recconnait,je suis vraiment colérique pour savoir que c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 17:11

Bah merci vous deux, c'est gentil. ^^

J'en composerais d'autres plus tard, mais sur des sentiments joyeux. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 17:16

Ouais des sentiment heureux là.ces un ordre(blague)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Sam 27 Oct - 19:34

Wee des sentiments heureux = )
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Dim 28 Oct - 18:54

Prologue

Une jeune fille prénommée Anna est âgée de 16 ans. Rejetée de ses amis, elle ne veut plus aller à l’école. Peu à peu, elle s’est forgée une carapace la protégeant des remarques cruelles et désobligeantes des élèves de son école. Passionnée du médiéval, des chevaliers et du monde merveilleux des elfes et des fées dont elle est convaincue de l’existence, elle s’évade dans les romans ludiques des mondes invisibles. Rêvant d’aller rejoindre ses amis ailés et aux oreilles pointues, elle tente par tous les moyens de trouver l’entrée de son paradis fantastique.

Chapitre un

Anna regarda son cadran, il affichait 8h13, à son grand déplaisir. Elle repoussa les couvertures qui la couvraient. Elle poussa un long soupir à l’idée de devoir retourner à l’école. Elle n’avait pas envie de devoir affronter pour la millième fois des gens qui ne la respectaient pas et la jugeait sur son physique. Elle n’était pas laide, loin de là. De longs cheveux bruns soyeux couvraient ses épaules et la plupart du temps, elle s’en servait pour cacher son regard d’émeraude. Ses traits fins lui conféraient une allure de fée. Elle ne se maquillait pas beaucoup, misant seulement sur un rouge à lèvre rose afin de mettre en valeurs sa bouche pulpeuse. La jeune fille n’était pas grosse du tout. La plupart du temps, elle s’habillait avec des robes longues, afin de ressembler le plus possible aux princesses moyenâgeuses. Anna n’était pas très sociable. Elle avait perdu le peu d’amis qu’elle avait en se renfermant sur elle-même et en affirmant connaître une façon de retourner dans le passé.

La journée passa très lentement. Entre les cours de mathématique, de science et de français, Anne ne trouvait pas le temps de réfléchir à une façon d’accéder à son vrai monde. Elle rentra chez elle la tête basse, lasse de devoir faire semblant d’ignorer la cruauté des étudiants.

Anne pénétra dans sa chambre, épuisée par sa longue journée. Elle lança nonchalamment son sac dans un coin de sa chambre. Elle contourna son lit et alla directement vers le coin opposé à sa porte. Si on s’approchait, on pouvait apercevoir qu’une entaille avait été pratiquée dans le coin du mur. Elle glissa son pouce et son annulaire dans le détachement du mur. Elle réussit à en sortir le pan du mur. Elle sortit du trou un papier affreusement abîmé par le temps. Il était jaunit et les coins en étaient écornés. On pouvait remarquer que plusieurs fissures avaient été maintes fois réparées. Une petite clé tomba du parchemin. Elle était en argent et une minuscule inscription était gravée ; Élovia. Elle replongea la main dans la cavité et en sortit un cahier en cuir, relié en cuir et brodée, sur le dessus, en or, Journal d’un soldat. Elle saisit son butin et monta vers le grenier. Elle alluma les nombreuses chandelles déjà présentes et s’installa à même le sol.



Elle étala son butin devant elle. L’éclairage antique jetait de curieux reflets dans le journal, la clé et le parchemin qui s’avérait en fait être une carte. Étrangement, le plan semblait représenter sa ville. Pourtant l’état de la carte trahissait son appartenance au passé. Une simple petite croix rouge marquait le centre de la ville. Pourtant, un seul autre détail trahissait son antique appartenance. Où se situait aujourd’hui l’hôtel de ville était représenter un immense château médiéval ? Une grande construction de pierre, avec quatre majestueuses tours. Elle déposa l’antique papier sur le sol et prit le vieux journal délicatement entre ses doigts, qui menaçaient à tout moment de s’effriter entre ses mains. Elle caressa tendrement la couverture du précieux ouvrage. Elle ouvrit doucement le manuscrit et recommença pour la millième fois la lecture du document.

Je me nomme Nathanaëlle De Desaillier, roi de la belle et fructueuse contré d’Élovia.Je suis âgé de 20 ans. Je suis né au cœur de la province, dans la chaumière bien entretenue de mes parents. Je suis le 4ième enfant d’une famille de 13. Cinq de mes sœurs succèdent ma mère à la cuisine et nous, les huit garçons, aidons notre père aux champs. Mes parents, Estella et William De Desaillier, se sont mariés très jeune. Mon père, autrefois soldat royal, rencontra ma mère alors que celle-ci était servante au château. Ce fut le coup de foudre. Un mois plus tard, mon père l’épousa. Le roi leurs donna une terre qu’ils cultivèrent. S’en suivit la naissance de mes frères et de mes sœurs. J’eue droit à une enfance joyeuse et j’ai connu la joie d’être réunit en famille autours d’un bon repas. Comme je semblais prédisposer aux maniements des armes, mon père m’apprit à manier l’épée, la lance et la dague. À l’âge de mes 15 ans, mon père jugea qu’il sera dans mon avantage de rejoindre les rangs de l’armée royale. Comme il lui restait quelques contacts dans l’entourage du roi, mon père réussit à me faire intégrer parmis les soldats. Au début, je trouvais difficile d’être ainsi séparé de ma famille. Mais je devins rapidement l’un des meilleurs soldats et je montais rapidement les échelons qui m’amenère à devenir l’un des hommes de confiance du roi. Il me traitait comme un véritable fils et je l’appelais affectueusement père. Mais une petite partie de mon cœur gardait le souvenir de mes vrais parents.

Puis vint ce jour tragique. Alors âgé d’une vingtaine d’années, je vis mon plus jeune frère traverser la cour sur le dos d’un cheval. Il était rouge et couvert de sueur. Il semblait ne pas s’être arrêter avant d’arriver ici. Il débarqua de son cheval et vint à ma rencontre. Il s’assura que j’étais bien son frère et me regarda tristement. Comme il avait grandit depuis notre dernière, alors qu’il était âgé de seulement 10 ans. J’avais devant les yeux un jeune homme à fière allure dont, la peau était tannée par le soleil, trahissant ses longues heures passées sous le soleil à trimer dur. Ses cheveux avaient pâlit et étaient devenus plus blonds que châtains mais ses yeux avait toujours une lueur malicieuse dans leurs tréfonds bleus foncé. Il ferait un bon partie pour une femme plus tard. Il me regarda, et me fit un sourire triste. Il m’expliqua qu’il aurait aimé que nous nous rencontrions dans d’autres circonstances, mais que je devais absolument savoir la malheureuse nouvelle. Mes parents étaient décédés d’une terrible maladie et ma sœur cadette était mourante. Il me sommait d’aller lui faire un dernier adieu. Les larmes aux yeux, j’acceptais bien sûr cette requête. Le jour-même, j’étais parti. J’avais fais ma demande au roi et il me laissa partir.

Comme je ne me souvenais plus du chemin pour se rendre à la chaumière de mon enfance, mon frère m’y conduisit. Deux monticules de terre s’élevaient près de la maison. Des fleurs reposaient sur la tombe de mes parents, bercés lentement par le vent. Respectueusement, je m’avançais près du tombeau. Les larmes se mirent malgré moi à jaillir sur mes joues et bientôt, j’avais les yeux rougis. Mes frères et sœurs vinrent m’entourer et je les serrai tous avec affection. Ils m’amenère au chevet de ma sœur malade. Celle-ci avait le teint laiteux et son front était brûlant de fièvre. Sa respiration était lente et irrégulière. Elle ouvrit les yeux et me regarda. Il était vitreux et étaient cernés. Elle ferma les paupières, comme si ce seul effort l’avait exténué. Je pris sa main et l’apporta près de mon cœur. Je lui soufflais des mots de réconforts à l’oreille. Mon frère m’expliqua que c’était le même mal qui avait vaincu nos parents. Ma sœur mourante rouvrit les yeux et marmonna mon nom, puis sa main dans la mienne s’affaissa. Elle venait de rendre l’âme. D’autres larmes vinrent succéder celles que j’avais séchées. Je l’embrassai sur le front et je quittais la chambre, tous ce qui restait de ma famille sur les talons.

On enterra ma sœur le même jour, près de mes parents. J’acceptai l’offre de mon frère aîné de rester dormir ici. Mes jeunes frères amenère mon cheval à l’écurie et le débarrassère de sa selle et de sa bride. Je constatai avec joie que ma chambre était toujours telle que je l’avais laissé avant mon départ. Ma sœur benjamine vint à ma rencontre et m’expliqua que c’est ma mère qui l’avait entretenue durant mon absence, puisqu’elle était persuadée que j’allais revenir. Elle me jeta un regard désapprobateur et prétexta devoir aller préparer le souper.

Le souper ne fut pas agréable. Un malaise planait dans l’air et personne n’osait parler. L’aîné de la famille, mon frère Branden, âgé de 27 ans, brisa le silence. Il me reprochait de les avoir oubliés, de ne pas être venus rendre visite à nos parents. Avant de quitter la table, je leurs jeta un regard triste et je partis vers ma chambre. Je pris mes affaires et entra dans la chambre de mes parents, prit l’épée de mon père et ferma la porte. Je partis sans jeter un regard à ma famille. Je marchais vers les écuries lorsque je me rappelais mes parents. Je suis allé leurs faire mes adieux, puisque je ne comptais plus revenir ici.

Je galopa sans relâche jusqu’au château. Je suis arrivé au petit matin, lorsque la vie reprenait au palais. Aussitôt que les serviteurs me virent arrivé, ils s’empressèrent de prendre mes choses et de desseller mon cheval. Sans leurs accorder plus de manière, je pris mes possessions des mains du serviteur qui les transportaient et je lui accordais un sourire avant de partir seul vers ma chambre.

Anna referma doucement le journal. Elle avait entendu le bruit de la clé de sa mère qui tournait dans la serrure. La jeune fille savait qu’en ce moment même, sa mère la croyait entrain de faire ses devoirs. Ne voulant pas la détromper, elle descendit en trombe vers la cuisine et vida le contenu de son sac sur la table de la cuisine. Elle prit rapidement un crayon qui traînait parmis son fatras et ouvrit un cartable au hasard. Quand sa mère entra, elle semblait profondément absorbée par ses devoirs. Son aînée la regarda travailler, d’un œil satisfait.

-Je suis fière de toi, déclara cette dernière.

-Tu sais bien que je n’oserais jamais te mentir, que l’école, c’est ce qui compte le plus pour moi! S’exclama la jeune fille, en essayant d’avoir l’air convaincant.

-Oh, mais je n’ai jamais douté de toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Dim 28 Oct - 18:54

Anna savait très bien qu’une fois que sa mère serai convaincue de ses dires, elle remonterait dans sa chambre pour ne plus en sortir. Depuis le divorce de ses parents, sa mère n’était plus la même. Lâchement trompé par son mari, elle avait dû se battre pour avoir la garde de sa fille. Ses yeux cernés trahissaient les longues heures de sommeil qu’elle avait ratées et des rides prématurées étaient apparues aux coins de ses yeux, lui donnant 10 ans de plus. Pourtant, sa mère était une très belle femme. Elle était grande et avait la taille fine. Elle avait de longs cheveux bruns et des yeux bleus, qu’elle cachait avec de petites lunettes ovales.



Lorsqu’elle fut certaine que cette dernière ne sortirait plus de sa chambre de la soirée, elle remonta s’enfermer au grenier. Elle reprit le journal dans ses mains et en recommença la lecture.

Lorsque que je fus dans ma chambre, j’eue à peine le temps de déposer mes affaires qu’un serviteur cogna à ma porte. Il disait que le roi demandait à me parler le plus rapidement possible. Je remplaçai mon épée offerte par le roi par celle de mon père. Lorsque ma ceinture où j’attachais mes armes fut bouclée à ma taille, je suis allé voir le roi. Il me fit immédiatement entré dans la salle d’audience. Le monarque n’était pas seul. À mon plus grand étonnement, une fée flottait près d’une fenêtre et regardait dehors et un elfe la regardait, probablement fasciné par le soleil qui, en filtrant à travers les ailes de la créatures ailée, agissait comme un vitrail et marquait le sol de couleurs chatoyantes.

Tout deux se retournère brusquement lorsque je fis claquer la porter de la vaste salle. L’elfe était petit mais musclé. Il avait les cheveux bruns légèrement bouclés et des yeux bleus. La fée, quand à elle, était magnifique. Son visage délicat était bordé par des lèvres pulpeuses et des yeux verts pétillant d’intelligence. Une longue tignasse bouclée de cheveux blond, tirant légèrement roux entourait son joli minois .Lorsqu’elle posa ses yeux sur moi, je connu pour la première l’amour. Je su plus tard que l’homme de la forêt était nommé Janssen et que la femme ailée se prénommait Isabella et que tout deux était âgé de 20 ans.

Le roi m’apprit qu’un puissant magicien, le père de Janssen, avait lu dans les étoiles qu’une puissante menace planait sur nos têtes. Une grande guerre était sur le point d’éclater. Une guerre qui séparerait à jamais le continents et ses nations si elle ne se réglait pas dans les plus brefs délai.
Seule une élue qui viendrait du futur pourra stopper cette bataille qui causerait des milliers de mort.

Comme les deux peuples des forêts étaient très proche et que sans la paix dans la province habité par les humains il ne pourrait vivre tranquillement dans les forêt d’Élovia, ils venaient leurs proposer leurs aides si cela s’avérait nécessaire.

Le roi remercia les deux représentants des deux peuples et il leurs offrit l’hospitalité tant qu’il en aurait besoin. Les deux acceptèrent et il me demanda de conduire nos deux invités dans des chambres royales. J’inclinai la tête en signe d’acceptation. J’incitai nos deux invités à me suivre dans les dédales du palais. Je conduis l’elfe dans une chambre et en indiqua une autre à la fée. Mais avant de la laisser entrer dans la chambre, je lui demandai de bien vouloir m’accorder la chance de lui faire visiter le château afin que nous puissions faire plus ample connaissance. Elle accepta en riant et ferma la porte en bois de la chambre. Content du dénouement de l’affaire, je pris la direction de ma propre chambre.

Il se passa plusieurs semaines et nos deux invités ne semblaient pas être pressés de partir. Je constatais avec bonheur que la fée s’attachait à moi. Bientôt, je pris mon courage à deux mains et je lui demandai de m’épouser. Elle accepta rapidement et bientôt, nos noces furent proclamées à travers tout le royaume. Le roi accepta et fit même préparer la cour en l’honneur de son meilleur homme et ami. Je dû, avec regret, laisser partir Isabella afin qu’elle prévienne son propre peuple. Heureusement pour moi, les fées étaient un peuple très ouvert d’esprit et ma douce revint, quelque jour plus tard, accompagné de son père, le roi des fées, et de sa mère, la reine. Je fus heureux de constater qu’elle avait même amener ses frères et ses sœurs. Je ne vis pas l’obligation que j’aurai à inviter ma propre famille, puisque ceux-ci m’avaient fait clairement comprendre qu’il me trouvait ingrat.

Le mariage fut une fête que personne n’oublierait de sitôt. Il y eut de la musique, de la danse et de nombreux mets en provenance des deux contrés. Isabella s’avérait être l’épouse parfaite. Elle était douce, compréhensive et belle. Elle comprenait qu’en temps que soldat, je devrais partir lorsque la guerre commencerait.

Lorsque le soleil se leva, j’étais dans les bras de mon épouse. En la regardant en souriant, je me défis de son étreinte et prit une serviette ainsi qu’une tunique propre. Comme le soleil était déjà haut dans le ciel, j’avais décidé d’aller me nettoyer dans la rivière adjacente au palais. Une fois mes sandales lacées, je me rendis vers le cour d’eau. Une fois mon corps lavé et purifié, je pris le chemin qui m’amènerait au château.


Anna referma le journal. Il s’arrêtait là, sans plus de détail ou de commentaire. La porte du grenier grinça. Elle sursauta, en pensant que sa mère avait remarquée qu’elle n’était plus à la cuisine. Heureusement pour Anna, c’était seulement son chat qui venait d’entrer dans la grenier. Ce dernier vint se frotter contre les jambes de sa maîtresse. Il flaira les objets anciens et s’en désintéressa assez rapidement. Il sauta sur une des nombreuses caisses qui s’empilaient dans le grenier, en faisant trembler la chandelle qui s’y trouvait. Pendant un moment, Anna eut peur que celle-ci n’enflamme le grenier. Avec soulagement, elle constata qu’elle n’en fit rien. Son chat se roula en boule, laissant la chandelle projeter de curieux reflets sur son pelage noirs.

Soudainement, la jeune fille se souvint du jour qui avait bouleversé sa vie à jamais, celui où elle avait trouvé le journal sans fin, la clé et la carte.



C’était un jour d’été suffocant. Anna suait à grosses goûtes dans le grenier. Elle cherchait des photos de son père. Elle s’ennuyait tellement de lui. Elle soufflait sur les nombreuses caisses afin de pouvoir voir les inscriptions qu’elles portaient. Ne trouvant pas ce qu’elle cherchait, elle décida d’aller voir dans le sous-sol. Lorsqu’elle entendit un craquement sourd qui semblait provenir du plafond, la jeune fille se retourna vivement. Elle remarqua avec étonnement qu’un carré de taille moyenne illuminait le plafond. Curieuse, elle s’en approcha. Une froideur bienfaisante pour ce jour d’été envahit la vaste pièce. Un léger tourbillon de poussière d’où s’échappait des filaments de couleurs balaya la pièce, faisant tousser violemment la jeune fille.

Elle couvrit ses yeux de ses mains et se cacha derrière une vieille boîte et attendit que la tempête se calme. Elle sortit timidement la tête de derrière sa cachette et vit, à son plus grand étonnement, un homme dans la vingtaine, vêtu à la manière des anciens chevaliers. Il portait une tunique sous laquelle se situait très probablement une côte de maille. Il portait une cuirasse argentée sur laquelle brillait l’emblème d’un royaume. À sa taille se situait une ceinture de cuir où pendait un carquois remplit de nombreuses flèches. À son épaule, il avait accroché son arc à l’aide deux petites lanières de cuir. Des bottes hautes s’arrêtaient à ses genoux. Le jeune homme avait des cheveux châtains bouclés, qui arrivaient à peine à ses épaules et des yeux magnifiques, un mélange de turquoise et de violet. Deux oreilles pointues traversaient ses cheveux, laissant la jeune fille deviner qu’elle avait devant les yeux un elfe. Ce dernier s’avança vers la jeune pétrifiée.

-Bonjour, je me nomme Janssen.

La jeune fille le regardait sans rien dire. Comme elle ne répondait pas, l’elfe continua.

-Comme je n’ai pas beaucoup de temps, je dois te raconter ce que j’ai à te dire très rapidement. Tu seras en mesure de me comprendre lorsque tu viendras me rejoindre, si tu y arrives.

Anna allait rétorquer, mais le jeune homme l’en empêcha d’un geste de la main.

-Dans mon époque, une grande guerre est sur le point d’éclater. Chaque royaume devra se protéger du reste du continent. Comme il y a 9 royaumes, la guerre pourrait menacer des milliers de vies pour rien. Dans ma contré, celle d’Élovia, les Éloviens on eu la chance d’avoir dans leurs forêts de précieux alliés. Les elfes et les fées ont accepter de venir aidé les humains si cela s’avérait obligatoire. Un grand magicien à lu dans les étoiles qu’une jeune fille du futur devrait venir mettre un terme à cette guerre et rallié toutes les contrés. Cet homme, c’est mon père. Comme il est très puissant, il m’a envoyé t’informer de cela, puisque tu es l’Élue.

Il marqua une pause pour laisser le temps à la jeune femme d’assimilée les informations. Elle voulut encore répliquer, mais l’elfe posa ses doigts pour l’en empêcher. Il continua sa tirade.

-Mon père à réussit à m’envoyer dans ton époque pour que je puisse te transmettre ces informations capitales. Il m’a aussi demandé de te remettre ceci. Le journal n’est pas terminé. Il a écrit par un soldat du roi. Il te résumera bien la situation de mon époque…Même si parfois, il y a des détails…Disons…Personnelles.

L’elfe adressa un clin d’œil complice à la jeune fille et lui tendit le journal, la carte et la petite clé en argent.

-Je ne peux t’en dire plus pour le moment. Si mon père ne s’est pas tromper, tu réussira à trouver la façon de revenir dans le passé afin de sauver le futur…

Sur ces dernières paroles, l’elfe se dissipa lentement, laissant la jeune fille éberluée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Dim 28 Oct - 19:16

Waayy la suiteeeuhh ! ^^
C'est vraiment bon, j'adore ! = )
Mais comment Anna ira-t'elle dans le passé ?! Hmmm... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Dim 28 Oct - 19:16

Merci Shenyann, je t'envoie la suite par mp si tu veux. ^^

Ses souvenirs hantant les restes d’une page délaissé, éprouvé par les années
Un homme ne sait comment mener sa vie, ne sait plus trop comment oublier
Les larmes perlant aux coins de ses yeux ridés, il s’est bien sortit des épreuves
Mais désormais, les rêves ne compte plus, seul compte sa dernière œuvre

Il était peintre dans une vie meilleure, peintre pour illustrer la beauté des étoiles
Il avait besoin d’illustrer sa vision des choses, dessiner la magie sur ses toiles
Cette envie incontrôlable d’exprimer son art sur un grand morceau de ciel
De voir enfin l’effet merveilleux de s’envoler, de se faire pousser des ailes

Mais le destin l’avait promit à une autre fin, très loin de ceux qu’il aimait
Il avait fait de ce vieux peintre l’objet de ses désirs vicieux de le faire souffrir
Il lui avait de grandes promesses, lui avait promit chance, en lui, il croyait
Le vieil homme dû longtemps regretter son geste, plus jamais il ne put rire

Un jour, il se libéra de son corps, ne laissant que son âme esquisser un dessin
Aucun mot ne pouvait exprimer cette merveille, œuvre incroyable et sans fin
C’était à la fois toutes la beauté et les horreur du monde, c’était toute sa vie
L’œuvre qu’il avait rêvé de créer, c’était inexplicablement de la magie

Peu après, le peintre mourut, plus d’aile, il n’avait plus aucune raison de rester
C’était un ange descendu sur terre, pour nous montrer l’immensité de la beauté
Il avait accomplit sa tâche, les dieux le reprenait parmis eux, dans ce ciel si aimé
Sa toile, rarement fut montrée sauf à ceux qui très fort ressentait le désir de voler


Dernière édition par le Dim 28 Oct - 19:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Dim 28 Oct - 19:17

J'adore le poème, il est trop tristeuh !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: texte et poème   Dim 28 Oct - 19:23

Weee il est super beau ton poème !! Et aussi ton histoire elle est trop belle !!
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d'Émeraude
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Âge: 40 ans
Localisation: À Émeraude

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Dim 28 Oct - 22:01

Merci vous deux. ^^

Nouveau texte.



Il est plus que difficile de décrire la mort. Qui sait vraiment à quoi elle ressemble, puisque la mort est un voyage aller simple. J’aimerais tant pouvoir te rassurer, mais je ne peux rien faire pour t’apporter un peu de réconfort. Je ne saurais probablement jamais à quel point tu as mal, à quel point tu as peur. Ta main semble si petite dans la mienne. Parfois secoué de spasme, parfois inerte, terriblement inerte. Ton cœur bat dans ta poitrine, et c’est sûrement l’une de tes plus grandes victoires. 10 ans, atteint d’un cancer du sang, ou le nom compliqué qu’il s’amuse à lui donner, leucémie, seulement pour que ça ait l’air plus grave que ce ne l’ai déjà. Il est parfois troublant de constater la peur que peuvent inspiré certains mots. Je suis certaine que si tu pouvais parler, tu me dirais à quel point tu as envie de rire en ce moment. À quel point le soleil sur ta peau glacé te fait du bien, qu’il devrait ouvrir la fenêtre pour que les rayons puissent vraiment te réchauffer. Mais ils ne peuvent pas ouvrir la fenêtre, tu pourrais prendre froid. Non, mais à quoi ils pensent? Un coup de froid, et puis quoi encore? Tu en as vu d’autre, de bien pire. Oui, je me souviens très bien de ce jour de printemps, où trop content de voir les trottoirs à découvert, tu as sortis tes patins à roues alignées. Le résultat ne se fit pas attendre bien longtemps. Le gravier s’étant prit dans les roues, tu avais trébucher, et au comble de la malchance, un bras cassé. Je suis sûre que tu te souviens encore de cette belle journée de Juillet où l’eau de la piscine était encore malgré tout trop froide. Pneumonie, séjour de quinze jours à l’hôpital le plus proche. Déjà, les médecins commençaient à bien te connaître. Tu étais le petit bout en train qui amusait les enfants dans la salle de jeu, mais tout particulièrement une fillette chauve. Tu m’avais approché et tiré sur ma manche, seule endroit que tu pouvais atteindre sur moi. Ta question était teintée d’insouciance et m’a fait sourire. Dit maman, pourquoi elle est chauve Marie Ève? C’est un montre qui les lui a mangé? Hein maman? Je t’avais répondu que Marie Ève avait le cancer, et satisfait de ma réponse, tu avais continué de jouer avec elle. Mais ta si petite question avait créer d’affreuses grandes questions de maman en moi. Si Marie Ève s’appelait en fait Kevin, et que Kevin était mon fils, comment pourrais-je passer au travers de cette épreuve? C’est en caressant le dessus de ta tête chauve que je me suis rappelé de ces instants bénis. Ces instant qui ne datent pas de si loin, après tout. Le cancer te ronge depuis quatre mois. Mais ces quatre mois de maladie on eu beaucoup plus d’effet sur toi que sur les adultes. Ton corps est si fragile et il ne pourra plus longtemps lutter contre l’ennemi. Je sais Kevin, je sais que tu vas partir. Mais c’est si dure pour une mère de consoler son enfant alors qu’elle est elle-même en pleine détresse. J’aimerais tant que ce soit toi qui me console en ce moment. J’aimerais tant être sous tes couvertures, bercé malgré moi par le bip-bip devenu réconfortant des machines qui t’aide à vaincre la maladie. Je voudrais que ce soit toi qui me prenne dans tes bras frêles et que tu me dises que tout ira bien, que tu es là. Mais c’est moi qui doit jouer ce rôle. C’est moi qui doit passer à travers, et toi qui va être un chapitre de ma vie, qui va devenir pénible après ton départ. Tu sais, la mort me fait peur. Elle me fait très peur. Mais qu’est t’elle? Pour qui se prend t’elle pour venir m’enlevé mon enfant? Est-ce vraiment une longue forme fantomatique sous une cape noire, faux à la main pour venir enlevé ses victimes? Je ne sais plus quoi pensé, mais j’aimerais tant t’aider. Je suis certaine qu’il existe un paradis où tu iras. J’irais te rejoindre un jour, très certainement. Tes éclats de rire pourront enfin se joindre aux miens, comme lorsque tu étais jeune… Et en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: textes et poèmes   Dim 28 Oct - 22:05

C'est vraiment trop beau !!
Revenir en haut Aller en bas
Swan
Admin et chevaliers.
Admin et chevaliers.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 609
Age : 24
Localisation : Quebec
Emploi : Écolière xD
Loisirs : Ordinateur,lire et écrire
Date d'inscription : 08/07/2007

Feuille de personnage
Race: Humaine
Âge: 35
Localisation: En pleine océan, naviguant sur les flos en direction d'Iranieth

MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   Lun 29 Oct - 9:20

Bon...J'arrive un peu en retard xD

M'enfin ^^'

Ton premier texte sur le peintre est très bon ^^

Et celui sur Kévin aussi ...=D Enfin ^.^'

Bravo, vraiment, t'es décidément meilleur que moi ^^' Razz

_________________

~ L'admin Méchante xD~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foretdenemesis.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Texte et poème. ^^   

Revenir en haut Aller en bas
 
Texte et poème. ^^
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un texte admirable
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti-Séisme, un texte touchant et inspirant de Sasaye
» [Texte] La pluie
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes d'Enkidiev :: HRP :: Flood-
Sauter vers: